01/03/2013

Après Caterpilar, un autre séisme social dans notre région...

Où cela va-t-il s'arrêter ? Le Centre Electronique ferme ses portes

Ce vendredi matin, les volets sont baissés au Centre Electronique de Charleroi, boulevard Tirou. Selon les premières informations, la santé financière du magasin a poussé la direction à capituler. Alors que, voici quelques semaines encore, il était question de déménager à Marcinelle, là où se trouve déjà le dépôt. Le Centre Electronique de Charleroi et le service après-vente de Couillet ferment. Quarante-quatre travailleurs sont concernés par cette nouvelle.

Les syndicats donnent leur avis

Cette décision est particulièrement étonnante, selon la CNE et la CSC Metea, car l’entreprise et les délégués syndicaux viennent de négocier un plan de restructuration. Ce plan prévoyait la fermeture du magasin du boulevard Tirou, son transfert vers Couillet et le licenciement de 21 travailleurs. La procédure Renault s’était clôturée en automne avec 17 licenciements. Les 17 personnes concernées devaient ainsi prester une partie de leur préavis jusqu’au 15 mars, le solde étant ensuite payé mensuellement (le dernier paiement mensuel du plus long préavis était prévu aux environs d’avril 2014).

Hier soir, le jeudi 28 février, la direction a réuni tous les travailleurs (du boulevard Tirou et du SAV) pour leur signifier de ne plus se présenter au travail ce vendredi 1er mars pour cause de fermeture définitive, et de s’inscrire au FOREM, pour cause de liquidation volontaire. Ce vendredi matin, sans aucune notification écrite de la part de la direction, les portes du Centre électronique du SAV de Couillet étaient donc fermées. C’est désormais l’ensemble du personnel, 44 travailleurs, qui se retrouve dans l’incertitude la plus totale.

La CNE et la CSC Metea sont déterminées à récupérer les indemnités auxquelles les 44 travailleurs du Centre électronique ont droit. Il est impensable que la direction licencie tout son personnel sans le dédommager, par le biais de la liquidation volontaire et unilatérale, en faisant fi de l’accord conclu il y a quelques semaines à peine pour 17 personnes, et sans négociation pour les autres.

 

Commentaires

Je n,arrive pas à comprendre que les propriétaire de journaux qui s'affichent sur le net ne pense pas que se serait plaisant de voir afficher clairement le pays d'origine de ce journal,,,c,est mondial le net,,,d,ou vient votre nouvelle,,de l'Australie de l'Afrique?? est-ce dans ma ville??

Écrit par : Alain | 02/03/2013

Les commentaires sont fermés.