12/09/2012

Une médaille d'or pour Madame Blaimont de Gerpinnes

10124 1 Mme Blaimont - Médaille d'or fromage.JPG

    Le meilleur fromage de France est-il...belge ?

       Madame Blaimont de Gerpinnes a remporté la médaille d’or au fameux concours des produits du terroir à La Capelle dans l’Aisne(France) les 31 août et 1, 2 et 3 septembre 2012, dernier concours agricole avant celui du Salon de Paris, pour son fromage baptisé « La Tomme de Raz Buzée ».  Depuis 45 ans, La Capelle, au coeur de la Thérache, organise une foire franco-belge aux fromages réputée et depuis 26 ans un concours  des meilleurs produits du terroir.

       « J’ai présenté cette année une tomme qui avait presque quatre mois de cave, nous explique Madame Blaimont. Les dégustations sont faites à l’aveugle. Personne ne sait si les fromages sont français ou belges. Les Belges peuvent participer à ce concours dans le cadre des accords interreg qui visent à promouvoir la coopération entre les régions d’Europe. J’ai présenté cette tomme pour avoir un avis  et j’ai eu la chance de remporter la médaille d’or. C’est splendide ».

       Le fait est qu’on ne peut pas vraiment parler de chance, dans le cas de Madame Blaimont, mais d’un savoir-faire, d’un talent peu commun reconnu par un jury composé de restaurateurs et autres professionnels, mais surtout de monsieur et madame tout-le-monde qui dégustent et donnent leur avis.

     « Ce concours rassemblent de petits fromagers comme moi, poursuit Madame Blaimont. Des structures de maximum cinq personnes. Généralement des structures familiales. Mon rêve serait de participer au Salon de Paris, mais je ne sais pas si en tant que Belge je pourrais participer. Déjà y participer serait une consécration ».

      Madame Blaimont n’en est pas à sa première médaille pour ses fromages : une médaille d’or, des médailles d’argent et même le Coq de Cristal de la Région wallonne.  Produit 100% gerpinnois, la Tomme de Raz Buzée de Madame Blaimont est un fromage au lait cru entier de vache. Ce lait est entièrement produit par les vaches de la famille Blaimont sur les prairies de la famille à Gerpinnes.

        Cette herbe est d’excellente qualité cette année, explique Frédéric Blaimont, le fils. Comme on dit chez les agriculteurs : « Année de foin, année de rien ».  Quand il y a beaucoup d’herbe, il n’y a rien dans le reste. C’est le cas cette année avec les gelées du mois de mai et peu de fruits et les céréales qui ont donné 25% en moins ».

      « Malgré la demande, je ne veux pas étendre ma production, conclut Madame Blaimont. Je préfère assurer la qualité plutôt que la quantité. Ainsi, le fromage est toujours produit avec du lait de vaches qui sont dans le pré, pas par des vaches en étable. Comme il faut au moins deux mois de cave, le fromage qu’on mange à Noël est fait avec du lait de vaches qui était en prairies ».

 

Les commentaires sont fermés.