16/03/2012

Il braquait avec la voiture de sa mère !

Il n’a pas fallu très longtemps aux policiers pour identifier l’auteur d’une série de braquages commis dans des commerces de la Botte du Hainaut en avril 2011. Quelques jours à peine... Il faut dire que c’était facile: Julien utilisait la Mini Morris de sa mère et ses plaques pour commettre ses hold-up. Malgré tout, les quelques jours qu’a duré l’enquête ont permis au jeune homme d’opérer à trois reprises, et de faire, à chaque fois des victimes, traumatisées pour trop longtemps.À Montigny-le-Tilleul, Julien a braqué un commerce le 15 avril 2011. Le18 avril, on le retrouve dans une supérette de la rue de la Station à Beaumont: braquage ici aussi. Le 21 avril, toujours arme au poing, il braque le Delhaize de la chaussée de Beaumont à Froidchapelle. Il sera identifié et interpellé le 23 avril, chez lui, et passe alors deux mois et demi en détention préventive, avant d’être libéré sous mesures alternatives au mois de juillet 2011.Son explication est terriblement simple et banale: Julien est toxicomane depuis ses années d’études supérieures, il avait besoin de “ fric ” pour sa cocaïne. La crainte de tous les parents... D’ailleurs sa mère, sa mère, infirmière, commençait à s’en douter. Julien, qui est loin d’être un garçon stupide, accumulait les échecs scolaires et les échecs professionnels. C’est ça aussi la toxicomanie: on s’éloigne du vrai monde pour s’enfoncer dans des chimères où l’on peut, sans risque d’être contredit, attribuer ses propres échecs à d’autres...Depuis, Julien s’est repris, comme l’a expliqué son avocat: “ On peut parler d’électrochoc. Il a pris contact avec des associations pour se faire aider du côté de ses assuétudes. Il ne se drogue plus, il est suivi par son médecin et il a commencé à indemniser ses victim Le Parquet a requis “ une sanction forte pour lui faire comprendre qu’il s’agit de faits graves. En avril dernier, à plusieurs reprises, il a lu l’effroi dans les yeux de ses victimes. Et pourtant, à chaque fois il a recommencé ”.  Jugement le 18 avril.
Source : Anne DAUCHOT, LA NOUVELLE GAZETTE.

Les commentaires sont fermés.