14/03/2012

Jean-Pierre Dardenne était à Charleroi

Le cinéaste « doublement  palmé » à Cannes rencontre des étudiants de Loverval

 10031 1 Jean-Pierre Dardenne à Charleroi - Cinéma.JPG

        Jean-Pierre Dardenne , reconnu mondialement avec son frère Luc  Dardenne grâce à leur Palme d’Or obtenue au Festival de Cannes en 1999 pour « Rosetta » et leur Palme d’Or obtenue en 2005 avec « L’Enfant » était à Charleroi vendredi dernier au cinéma « Le Parc » pour rencontrer les étudiants de l’Institut Notre-Dame de Loverval après la projection du film « Le Gamin au vélo » avec lequel les Frères Dardenne ont raté de peu une troisième Palme d’Or en 2011.

 10031 2 Jean-Pierre Dardenne à Charleroi - Cinéma.JPG

        « Cette projection du film des Frères Dardenne - Le Gamin au vélo – est organisée dans le cadre du Prix des Lycéens, nous a expliqué Michail Bakolas, directeur du cinéma Le Parc, et l’Institut Notre-Dame de Loverval a demandé à voir le film sur grand écran, ce qui est évidemment très bien. Dans la foulée, ils ont invité Jean-Pierre Dardenne. C’est absolument magnifique et exceptionnel. Jean-Pierre Dardenne s’est déplacé spécialement  de Liège pour rencontrer des rhétoriciens de Charleroi. Deux Palmes d’Or, c‘est magnifique. Trois, cela n’existe pas. En tous cas, cela ne sera pas facile ».

 10031 3 Jean-Pierre Dardenne à Charleroi - Cinéma.JPG

        Très aimablement, Jean-Pierre Dardenne  nous a rappelé ce qui fut le départ  de son parcours de réalisateur, la rencontre avec Armand Gatti, metteur en scène et poète. « En fait, c’est difficile de savoir pourquoi on fait quelque chose. On le fait, c’est tout ».  Jean-Pierre Dardenne a aussi évoqué ses rapports avec ses acteurs comme Emilie Duquenne et Olivier Gourmet, tous deux Prix d’Interprétation cannois, ou encore Cécile de France. «  Le travail, bien sûr. Mais on a aussi de temps en temps des occasions de se rencontrer en dehors du travail. Olivier Gourmet est avec son épouse, propriétaire d’un hôtel dans les Ardennes. Ce sont des amis. Emilie, je la vois un peu moins, elle habite Paris ».

 10031 4 Jean-Pierre Dardenne à Charleroi - Cinéma.JPG

       Les Frères Dardenne auraient-ils pu emporter une troisième Palme d’Or avec « Le Gamin à vélo » ?   «  Ne disons pas ça. Le film a remporté le Prix du Jury et c’est formidable. Quant aux rencontres avec les étudiants, on nous le demande depuis « La Promesse » en 1992. Nous le faisons depuis longtemps notamment dans le cadre de « Ecran large, tableau noir » et « Tableau noir sur écran large » surtout à Liège. Je trouve que c’est bien, quand on a dix-huit ans,  de pouvoir rencontrer la personne qui a réalisé le film. Même si on n’a pas aimé le film, l’important c’est d’en parler ».

 10031 5 Jean-Pierre Dardenne à Charleroi - Cinéma.JPG

        Du film « L’Enfant au vélo » les étudiants de l’Institut Notre-Dame de Loverval en ont déjà parlé et ils parleront encore certainement longtemps comme l’ont prouvé les nombreuses questions posées au réalisateur sur l’histoire, les personnages, le sujet, la musique, le succès remporté par le jeune acteur, la lente création du film, même l’accent liégeois de tel comédien… De part et d’autre, pour Jean-Pierre Dardenne, membre du cercle privé des cinéastes doublement palmés au prestigieux Festival de Cannes, comme pour les étudiants de Charleroi, ce fut une rencontre aussi passionnante qu’enrichissante.

Jacques Mansy

Les commentaires sont fermés.