12/03/2012

Un message de Mémé Loubard à tous ses amis

10033 1 Le message de Mémé Loubard.JPG

Mes amis, ça va d’aller !

       Claudine Mahy dite Mémé Loubard, qui souffre d’un cancer, alterne les séjours chez elle et à la Clinique Notre-Dame à Charleroi.  Elle nous a contacté pour faire passer un message.

        « Je veux que cela se sache, nous a dit d’une voix faible Mémé Loubard sur son lit dans le département d’oncologie à la Clinique Notre-Dame. Ce que je veux, c’est dire merci. C’est très important de dire merci. Il y a ici un personnel vraiment excellent. Ce n’est pas un hôpital, c’est un hôtel 45 étoiles. C’est vrai qu’ils sont serviables, qu’ils sont gentils. C’est important pour une ville comme Charleroi, pour tous les Carolos, de savoir qu’il y a dans notre ville des hôpitaux, des infirmières, des médecins  qui sont valables ».

        Comment Mémé Loubard se sent-elle ?

        « Je me sens très mal dans ma peau pour le moment, mais c’est formidable et ça fait chaud au cœur de voir tant de dévouement. Je suis très bien soignée et les autres aussi sont très bien soignés. Il y a des choses qui sont humiliantes pour les uns, il y a des choses qui sont dégoûtantes pour les autres, mais il n’y a jamais de signe de dégoût de la part des infirmières, peut-être parce que, je le pense, le personnel soignant a de l’amour pour celles et ceux qui souffrent et ça c’est rare dans notre monde. J’ai été dans beaucoup d’hôpitaux quand j’ai été malade, mais jamais je n’ai été soigné comme ici ».

       Mémé Loubard continue-t-elle à chanter ?

       « Oui, parfois je chante un petit peu parfois et les infirmières sont contentes. Il y a ici deux mille cancéreux qui sont soignés à l’hôpital de jour. On est en général une bonne centaine à la fois. Tout le monde est plutôt triste. On est silencieux. On lit sa gazette. Mémé arrive. Comment va le moral ? On commence à discuter. Ca va d’aller. On chante une chanson et pour finir tout le monde a le sourire. Et pour moi, c’est la plus grande des récompenses. Avoir un sourire de quelqu’un, c’est tellement difficile ».

         Oui, Mémé, avec un moral comme le tient, « Ca va d’aller ! »

 

Les commentaires sont fermés.