23/01/2012

Ils sont champions en néerlandais

10.000 1 Alain Dolimont.JPG     

   Qui a dit que les Wallons étaient nuls en néerlandais ?

        Alain Dolimont, professeur de néerlandais dans l’Enseignement supérieur à l’Athénée Pierre Paulus de Châtelet que dirige Jean-Marie Hendrickx a développé une méthode d’apprentissage du néerlandais vraiment peu ordinaire ce qui lui a valu une reconnaissance au niveau européen. Il vient encore de perfectionner cette méthode, ce qui lui a valu la visite de la ministre de l’Enseignement Marie-Dominique Simonet. 

        « Des panneaux sur roulettes sont placés dans le local pour permettre au professeur de créer différents stands. Ceux-ci correspondent aux activités auxquelles les élèves prennent part : compréhension à l’audition, compréhension à la lecture, expression ou interaction orale, expression écrite, travail sur ordinateur et exercices de grammaire, explique volontiers Alain Dolimont. Pour chaque activité les élèves disposent d’un stock de fiches d’apprentissage de difficultés différentes et chaque élève peut évaluer ses performances  à l’aider d’un fichier d’autocorrection. Chaque année au mois de mai l’école leur offre la possibilité de se faire évaluer extérieurement en présentant en Flandre le Certificaat Nederlands als Vreemde Taal ».

10.000 2 Alain Dolimont.JPG         Résultats, si le taux de réussite global des élèves de l’Athénée est de 40% en 5eme et de 53% en 6eme, il est de 74,5% en néerlandais en 5eme et de 92% en 6eme en neerlandais. Les taux de réussite parlent d’eux-mêmes ! Quant au Certificaat Nederlands als Vreemde Taal, le taux de réussite des élèves de l’Athénée Paulus y est de 100%. Et de plus, leurs prestations sont reconnues comme nettement supérieures aux moyennes mondiales en langues vivantes.

       Tout récemment, Alain Dolimont a encore ajouté un plus à sa méthode. Ce sont les élèves des classes terminales eux-mêmes qui réalisent les fiches pour les élèves des classes inférieures ! Les élèves enseignent à d’autres élèves !

         « Cela amène une meilleure motivation, car ce sont les élèves eux-mêmes qui réalisent les documents pédagogiques et ils font preuve d’une grande imagination, poursuit Alain Dolimont. Ils sont valorisés, car le nom de l’auteur figure sur chaque page de la fiche. Les contacts professeur-élèves sont meilleurs ,car ils se sentent partenaires. Les élèves développent leur esprit de synthèse, améliorent leurs connaissances. Et leurs connaissances en néerlandais sont en hausse constante, c’est une réalité ».

10.000 3 Alain Dolimont.JPG        Alain Dolimont et ses élèves de l’Athénée Paulus de Châtelet sont conscients d’être en route vers le futur. L’avenir proche de l’apprentissage des langues à l’école, c’est notamment ça : les fiches seront périodiquement placées sur un CD-ROM que les élèves pourront utiliser çà domicile et Alain Dolimont envisage de placer des fiches sur le site web de l’Athénée Paulus pour proposer aux visiteurs des exercices de compréhension à la lecture en néerlandais.

 

 

Commentaires

bravo; il n'y a pas d'autre mot; si, proficiat!

Écrit par : Thiebaux | 23/01/2012

Les commentaires sont fermés.