13/01/2012

Le jazz dans la peau...

     Le jeune Carolo Deny Fleis, 20 ans, est un passionné de jazz. Etudiant au Conservatoire Royal de Bruxelles en saxophone-jazz, il est bien présent – et de plus en plus présent - sur les scènes et dans les salles de notre région.

 9994 1 Deny Fleis.JPG         « J’ai commencé à étudier le saxophone  à l’Académie à Mont-sur-Marchienne, explique le jeune jazzman. C’est le cursus classique pendant cinq ans. J’ai aussi fait deux ou trois stages de jazz avec Michel Maisnil de La Louviere et avec Pierre Lafontaine, bien connu dans le milieu de la musique. A 16 ans, j’ai sorti mon premier album qui s’appelait « Planète Jazz ». Lors d’un concert j’ai rencontré Steve Houben. Ce fut marquant ! Pour moi, Steve Houben  était une vedette. Aujourd’hui cette vedette est devenue mon professeur. Je suis allé au Conservatoire de Bruxelles pour lui et j’ai cours avec lui ».

          Comment ce jeune musicien voit-il son avenir ? « J’ai un pied dans la grande famille du jazz. J’organise des concerts. J’ai plusieurs formules. Je participe aussi à quelques groupes de variétés pour des bals, des animations ou des thés dansants. En d’autres mots, la musique et tout particulièrement le jazz, c’est ma passion ».

            Fleis ? C’est un nom bien connu à Charleroi de tous les amateurs de musique. Tous connaissent Rudy Fleiss de  « Rudy Musique », un magasin carolo, véritable référence dans le domaine musical.

9994 3 Deny Fleis.JPG         « A l’époque où j’ai débuté mon père ne vendait pas du tout de saxophones, explique Deny qui a joué toute cette fin d’année 2011 tous les vendredis soir au Gand Café, du Glenn Miller et de la variété française. Au début, j’anime la soirée et puis les gens deviennent de plus en plus attentifs et cela finit en concert.J’aime le saxo.  Enfant, j’avais bricolé  un saxophone en carton, car mon père ne vendait pas de saxo. La musique, comme Obélix dans la potion magique, je suis tombé dedans quand j’étais tout petit. Le jazz, c’est vraiment là-dedans que je veux percer ».

 

Les commentaires sont fermés.