25/11/2011

Manque de logements : on va construire rue de la Raguette

Gerpinnes, logement social12 logements sociaux à deux chambres  seront prochainement construits par « Le Logis moderne » rue de la Raguette, en face du dévoiement. « La pente permettra de créer en dessous des logements pour personnes à mobilité réduite, a expliqué Alain Struelens au nom du Collège communal de Gerpinnes, et ces logements deux chambres permettront de loger en priorité les habitants de la Cité Pouleur qui occupent seuls des logements devenus trop vastes une fois leurs  enfants élevés ». En fait, il manque  250 logements sociaux à Gerpinnes pour répondre aux normes édictées par la Région wallonne, 10 % de l’habitat. Il en faudrait 400. Il n’y en a que 157 actuellement. Gare aux astreintes qui pourraient frapper la Commune si elle ne fait pas preuve de bonne volonté ! On parle de 10.000 euros par logement social manquant, une somme astronomique au bout du compte pour les finances communales en cas de mauvaise volonté. Le Collège communal de Gerpinnes s’est donc attelé à la tâche : augmenter le nombre de logements sociaux dans l’entité gerpinnoise avec l’aide de ses partenaires : le CPAS que préside Jacques Lambert et la société « Le Logis moderne ». Un groupe de travail a été créé et de gros efforts sont consentis pour créer du logement social à Gerpinnes. Ainsi, en plus des 12 nouveaux logements de la Raguette, le CPAS a acquis deux immeubles à Acoz et dans la foulée, une série de six logements trois chambres sera prochainement construite à Gerpinnes  rue de Fromiée, près du service Travaux, en zone de terrains à bâtir, et plus tard – n’allons pas trop vite, dit-on au Collège communal – une série de 15 logements trois chambres à Fromiée, rue Fond Moret. « Cet ancrage communal logement 2012-2013 que nous présentons au Conseil communal est une déclaration d’intention, a expliqué le bourgmestre Philippe Busine. Nous voulons éviter les sanctions bien sûr, mais surtout et avant tout répondre à une forte demande de logements, notamment venant de jeunes qui veulent rester dans leur village où ils ont grandi. Ainsi, nous venons  d’adhérer , avec Châtelet, à l’A.I.S. (Agence Immobilière Sociale). Le logement pour tous est une de nos priorités ». J.M. (Photo)

07:10 | Lien permanent