09/11/2011

Son jardin couvre 12 hectares...

  châtelet,parc,spleeters    « C’est un parc un peu spécial parce qu’il est souvent ignoré par la population. C’est pourtant un parc de douze hectares, vraiment magnifique » rappelle volontiers Daniel Spleeters..

      Daniel  est le concierge du parc communal de Châtelet, un parc sur quel cet ancien policier veille avec passion comme si c’était son propre jardin.

       « Le parc fait douze hectares. Et encore, nous avons perdu quelques hectares avec la construction de la bretelle d’accès au Ring R3, mais il en reste beaucoup, explique Daniel Spleeters. Nous avions deux arbres classés remarquables dans le parc, dont un hêtre vieux de plus de 300 ans qui a dû être abattu récemment avec l’accord de la Région. Plusieurs arbres ici ont plusieurs centaines d’années. Un projet de Nathalie Cattalini, échevine de l’Environnement, est d’enrichir encore ce parc avec d’autres essences, de créer un verger et de mettre en valeur ce parc  ».

        « Le parc est aussi un lieu chargé d’histoire, poursuit Daniel Spleeters. Je sais de la bouche de Marcel Nihoul, président de la société d’histoire de Châtelet, que le petit ruisseau qui traverse le parc s’appelle la Fontaine de la Mort, car au quinzième siècle, lors des épidémies de peste, on sortait les malades de la ville et on les emmenait  près du ruisseau, en amont, où ils mouraient. D’où le nom ».

         La faune et trois petits étangs constituent d’autres attraits du parc communal de Châtelet. « OUI. On y trouve des écureuils gris, des écureuils roux et dans les étangs, des carpes et même trois tortues d’eau que des gens ont abandonnnées ».

          Daniel Spleeters a un souhait à exprimer. « C’est que de plus en plus de jeunes sachent que nous avons une belle zone verte à Châtelet pour les sortir de leur environnement habituel de briques et de béton et pour qu’ils viennent au grand air. Ce parc est leur parc. Ils ne dégradent pas. Ils sont mieux ici que dans le sas des buildings. En tant que concierge, je suis un homme heureux parce que le parc est protégé par les jeunes eux-mêmes qui le font respecter. Des personnes âgées viennent ici se promener et on se dit bonjour. Bien sur, il restera toujours des gens qui veulent sortir de l’ordinaire en faisant des conneries , mais il ne faut pas faire une généralité ».

 

J.M. (Photo)

Les commentaires sont fermés.